logo


Partenaires

UPMC
CdF
Prix Nobel LKB
Univ. Evry



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Grand public > Documentaires

Documentaires

Documentaires sur les recherches du laboratoire

Deux films sur les atomes froids

CNRS-Images a produit deux films pédagogiques sur les atomes froids en collaboration avec l’IFRAF (Institut francilien de recherche sur les Atomes froids), qui est un groupement d’intérêt scientifique fédérant une trentaine d’équipes en Ile-de-France. La Région Ile-de-France a apporté son soutien financier à cette réalisation. Dans le premier film, Froid devant, Alain Aspect (Laboratoire Charles Fabry - Institut d’Optique) nous fait comprendre comment les forces (...)

Lire la suite

La jeunesse des atomes froids

À l’occasion de l’inauguration de l’Institut Francilien des Atomes Froids (IFRAF), qui regroupe, sous la responsabilité de Michèle Leduc, six laboratoires d’Ile-de-France spécialisés dans la manipulation des atomes froids, de jeunes chercheurs évoquent les principales expériences en cours dans leurs équipes. Celles-ci sont menées dans la continuité des découvertes de Claude Cohen-Tannoudji, Prix Nobel de physique, depuis les premiers condensats de Bose-Einstein obtenus en 1995 jusqu’aux développements les plus récents.

Lire la suite

Claude Cohen-Tannoudji

Les atomes froids (1996)

Claude Cohen-Tannoudji, Prix Nobel de Physique 1997, présente dans cette vidéo de 1996, ses travaux de recherche sur les interactions entre la matière et le rayonnement. Le rayonnement (rayon laser) est utilisé pour contrôler le mouvement des atomes. Les chercheurs réduisent la vitesse d’agitation des atomes, ce qui entraîne leur refroidissement, et les confinent dans une petite zone : c’est le piégeage. Du fait des faibles vitesses, il est alors possible d’observer les atomes plus longtemps et d’augmenter la précision des mesures. Une des applications possibles de ces techniques est la construction d’une horloge spatiale destinée à être mise en orbite autour de la terre.

Lire la suite

Sur le Web

    Après une présentation par Claude Cohen-Tannoudji des recherches en cours dans le laboratoire Kastler-Brossel, Michèle Leduc fait le point plus particulièrement sur la Condensation de Bose-Einstein d’un gaz d’hélium métastable.

    Depuis quelques années se développe aux Etats Unis et en Europe une nouvelle méthode non invasive pour étudier certaines pathologies des poumons. Elle est fondée sur l’imagerie par résonance magnétique (IRM) utilisant du gaz d’hélium 3 inhalé par le patient et préalablement polarisé par pompage optique.