logo


Partenaires

UPMC
CdF
Prix Nobel LKB
Univ. Evry



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Collaborations > GAP

GAP

Le Groupe Anomalie Pioneer (GAP) a regroupé de 2007 à 2010 les équipes françaises impliquées dans les tests de la gravité à l’échelle du système solaire. Elle était soutenue par le CNES et coordonnée par S. Reynaud.

La collaboration de recherche avait pour buts
- de mettre en commun les compétences des équipes impliquées afin de participer aux propositions aux agences spatiales de missions dans le domaine de la Gravité à l’échelle du système solaire
- pour certaines des équipes, de contribuer à la réanalyse des données des missions Pioneer 10 & 11.

La collaboration était composée d’équipes appartenant aux laboratoires suivants
- Département des Mesures Physiques de l’ONERA
- Laboratoire Artemis, UMR 6162 du CNRS et de l’OCA
- Laboratoire Gemini, UMR 6203 du CNRS et de l’OCA
- Laboratoire Charles Fabry, UMR 8501 du CNRS, de l’Institut d’Optique et de l’Université Paris-Sud
- Laboratoire Kastler Brossel, UMR 8552 du CNRS, de l’ENS et de l’UPMC
- Laboratoire Syrte, UMR 8630 du CNRS, de l’Observatoire de Paris et de l’UPMC

Analyse des données Pioneer

L’anomalie Pioneer a été observée sur les signaux de suivi Doppler des sondes Pioneer 10 & 11, alors qu’elles s’éloignaient de nous vers le système solaire externe. De nombreuses informations sur cette anomalie sont disponibles sur le site de la collaboration internationale Pioneer Anomaly Investigation @ ISSI, Bern Une activité importante de la collaboration GAP était de récupérer et réanalyser les données de ces sondes afin de caractériser au mieux la nature de (...)

Lire la suite

Tests de la gravité à l’échelle du système solaire

Les discussions sur la nature de l’anomalie Pioneer ont conduit à de nouvelles propositions de missions spatiales qui utiliseraient les techniques aujourd’hui disponibles (bien plus performantes que celles utilisées à l’époque sur les sondes Pioneer 10 1 11) pour tester de manière non ambiguë la loi de gravité à l’échelle du système solaire. Une proposition internationale a ainsi été faite à l’ESA lors des premières réunions Cosmic Vision en 2004 A Mission (...)

Lire la suite

Plus de détails sur les équipes

Département des Mesures Physiques (DMPh) de l’ONERA, 29, Avenue de la Division Leclerc, 92320 CHATILLON, point de contact Bruno Christophe site Laboratoire Artemis, UMR 6162 du CNRS et de l’OCA, Boulevard de l’Observatoire, B.P. 4229, 06304 Nice, point de contact François Bondu site Laboratoire Gemini, UMR 6203 du CNRS et de l’OCA, Avenue Nicolas Copernic, 06130 GRASSE point de contact Gilles Métris site Laboratoire Charles Fabry LCFIO, UMR 8501 du CNRS, de (...)

Lire la suite