logo


Partenaires

UPMC
CdF
Prix Nobel LKB
Univ. Evry



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Collaborations > GBAR

GBAR

Un nouveau projet, appelé GBAR (Gravitational Behaviour of Antihydrogen at Rest) vise à mesurer l’accélération de chute libre d’atomes d’antihydrogène neutres dans le champ de gravitation terrestre. Initié par Patrice Perez (CEA / Irfu), GBAR est une collaboration internationale comprenant douze instituts en France, Allemagne, Japon, Pologne, Russie, Royaume-Uni et Suisse. Plusieurs groupes du LKB sont impliqués dans cette collaboration. Le projet est décrit dans la proposition qui a été soumise au Comité SPSC du CERN en Septembre 2011. Le Conseil du CERN a approuvé le projet en mai 2012.

PNG - 241.3 ko
Chute libre de matière et d’antimatière dans le champ de gravité de la Terre

Motivations et principe

La motivation scientifique de GBAR est de tester le Principe d’équivalence d’Einstein avec de l’antimatière. La validité du principe d’équivalence pour l’antimatière est une question scientifique dont l’intérêt est fortement renforcée par l’observation de l’accélération de l’expansion de l’Univers, qui soulève des questions fondamentales sur les théories de la gravitation. Cette découverte a déclenché de très grands projets en (...)

Lire la suite

Schéma expérimental

Les étapes nécessaires à la réalisation de l’expérience GBAR sont les suivantes : Production d’un flux intense de positrons de basse énergie (quelques MeV) à partir de l’interaction sur une cible mince de tungstène d’un faisceau d’électrons de 10 MeV produit par un petit accélérateur. Sélection des positrons et de suppression des fonds d’électrons et de rayons gamma avec un séparateur magnétique. Modération des positrons jusqu’à quelques eV. (...)

Lire la suite